Nuit Torride à l’Hospice

adaptation du spectacle du Magic Land

Patrick Chaboud vous propose une adaptation de Nuit torride à l’hospice

Résumé
Alors que la révolution française fait rage et que les nobles tremblent pour leurs biens et leurs vies, la marquise de la Balme et son époux organisent une petite fête dans leur château. La marquise, d’origine roturière, a décidé de mettre en scène sa tragique histoire, au risque de choquer tous les aristocrates et amis de son mari. Elle ignore cependant que le Comte de Brunswick veut profiter de cet événement pour organiser la fuite du Roi. En effet, Louis XVI, privé de ses pouvoirs, rêve de rejoindre les troupes prussiennes massées à la frontière belge pour mater la révolte.

Dès lors, rien ne fonctionne comme prévu, le spectacle de la marquise est un fiasco rythmé par l’arrivée inopinée de ses multiples amants, du Roi qu’il faut dissimuler et des révolutionnaires qui finiront par réquisitionner le château. Les portes claquent, les quiproquos et les mensonges s’enchainent faisant de cette épopée qui aurait pu être tragique une comédie burlesque. Si tout le spectacle est traité avec humour et dérision, l’épilogue prend cependant une couleur plus dramatique avec la condamnation du marquis et de sa femme qui n’échapperont pas à la guillotine.

Au-delà du rire une question reste posée, affreusement d’actualité, est-il normal que certains possèdent trop quand d’autres n’ont plus rien ?

Il existe deux versions de ce spectacle :

– Celle qui suit a été modifiée et adaptée  afin de pouvoir  être présentée sur une scène à l’italienne, dans un décor unique représentant les appartements de la marquise. La distribution comprend 14 comédiens (5 femmes, 8 hommes) ;

– la seconde ( qui reprend le texte initial adapté  au magie land théâtre) fait appel à une scénographie plus complexe .Cette version permet  une implantation dans un espace non conventionnel (trois lieux scéniques) représentant les appartements de la marquise, la scène de théâtre et la loge royale. La distribution comprend 30 personnages, certains comédiens pouvant interpréter plusieurs rôles. C’est sous cette forme que le spectacle a été créé au Magic Land Théâtre en 2013 et ce avec 9 comédiens.

Distribution
5 femmes et 10 hommes (dont 2 figurants apparaissant très brièvement qui ne sont pas indispensables à la mise en scène)

Le Texte

Les Personnages
La marquise de la Balme : femme issue du peuple, elle s’est élevée par son mariage avec le marquis. Elle a gardé les manières d’un milieu plus simple, ce qui rend son mari malade de honte. Telle Olympe de Gouges, elle est féministe et aime le théâtre avec passion. Malgré un physique pas forcément avantageux, on ne compte plus le nombre de ses amants.

Le marquis de la Balme : il aime sa femme mais ne supporte plus qu’elle se fasse tant remarquer. Il est inquiet à l’idée de la révolution qui est en marche. C’est un perpétuel angoissé.

Ludivine : femme de chambre de Madame, elle vient du peuple et ne se prive pas de le rappeler. Elle parle de manière fort peu distinguée. Elle est amoureuse de Monsieur Charles-Henri, le jeune fils de la Balme.

Charles-Henri : fils unique du marquis et de la marquise, jeune homme très maniéré et sortant d’une adolescence difficile, il aime Ludivine avec passion.

Louison : jeune camériste et confidente de Madame la marquise, elle est d’une fidélité à toute épreuve.

La mère du marquis : dominante et bien en chair, elle a une piètre idée de son fils et n’a jamais approuvé son mariage avec une roturière. Elle est à la base du plan de fuite du Roi, avec la complicité du Comte de Brunswick.

Monsieur de Montpansement : bien qu’issu lui aussi de la petite noblesse, il est depuis toujours au service de la marquise. Atteint de narcolepsie, il a la fâcheuse habitude de s’endormir dans les situations les plus incongrues.

Le Comte de Brunswick : dit Fritz ; effroyable général allemand, grossier et bourru, il est au cœur du complot qui permet la fuite du Roi. Fou amoureux de la marquise, il mettra tout en œuvre pour l’emmener loin de la révolution, dans sa Bavière natale.

Le Roi : c’est Louis XVI dans toute sa splendeur, falot et dépassé. Il suit les instructions à la lettre, telle une marionnette entre les mains du comte de Brunswick.

Madame de Frangipane : une caricature de noble, elle porte une perruque à la Selah Sue.

Robespierre : Il est tel que l’Histoire nous le rapporte. Froid, cruel, prêt à tout pour mener la Révolution jusqu’au bout. Mais dépassé par les combats sanglants et aimant la marquise plus que sa vie, il fera tout, lui aussi, pour la sauver de la guillotine, en vain.

Saint-Just : pur produit de la révolution, implacable et prêt à tout pour faire triompher son idéal. C’est finalement sa décision qui mènera le marquis et la marquise jusqu’à la guillotine.

Trinchard : il est le révolutionnaire type, efficace mais un peu borné. Populaire, il a connu la marquise quand elle n’était qu’une roturière. Il n’a jamais cessé de l’aimer, et comme tous les hommes de la pièce, il rêve de la reconquérir et de l’emmener avec lui.

Date et lieu de création
Fevrier 2013 – Le Magic Land Théâtre – Bruxelles

 

Video promotionnelle pour la reprise du spectacle au Magic Land Theatre

 

 

Back To Top